2025 : la fin de la Silver économie ?

 

Oui, je sais mon titre est un peu accrocheur. J’aurais dû écrire “2025 : vers la fin D’UNE Silver économie ?”

Et encore ! Ceux qui sont très attentifs à ce que je dis, lorsque j’explique que la Silver économie ne prendra son ampleur qu’après 2022, pourraient très bien conclure, qu’il n’y a pas de marché la Silver économie ou que la durée ne sera que de 2 ans !

Par Frédéric SERRIERE

Alors, je dois préciser mon propos.

Je ne reviendrai pas sur mon analyse du développement de la Silver économie après 2022 et je vous laisse lire mes autres chroniques à ce sujet. Je vais maintenant essayer d’expliquer mon avis par rapport au déclin de la Silver économie, ou plutôt d’une partie de la Silver économie, après 2025.

En effet ce déclin, sera vrai, à mon sens, pour certaines activités de la Silver économie et sera, bien sûr – heureusement – fausse pour d’autres activités.

Si vous développez une activité sur la Silver économie ou le marché des Seniors, il va falloir savoir si vous êtes du bon côté de la barrière, sachant qu’une grande partie des entrepreneurs a choisi son côté un peu par hasard.

Il y a même des entrepreneurs et des acteurs de la Silver économie, qui sont, non seulement, du mauvais côté de la barrière, mais, en plus, dans un angle du terrain qui va se réduire au fur et à mesure que le vieillissement de la population va se produire.

Ces entrepreneurs n’auront pas le temps de développer leur activité, que la demande aura probablement cessé ou se sera fortement réduite.

Alors, je vais détailler, un peu, ce que je veux dire avec mon titre “accrocheur”.

Revenons à la réalité de 2018.

Si vous écoutez des interviews sur la Silver économie, si vous assistez à des conférences et à des débats sur la Silver économie, si vous participez à des remises de trophées sur la Silver économie, de quoi entendez-vous parler ?

Vous entendez parler essentiellement – des produits et des services qui sont spécifiquement conçus pour les personnes de plus de 75 ans – que j’appelle, les personnes âgées.

Alors, comme je le rappelle dans d’autres chroniques, de leur côté, les Seniors, à mon sens, commencent à 60 ans voir 55 ans et donc incluent des personnes plus jeunes, plus indépendantes, plus habituées à la société de consommation et plus coutumiers des technologies. Ce dernier point est très important et j’y reviendrai.

En 2025

En 2025, nous aurons l’arrivée des premiers Baby-boomers, à l’aube de l’âge moyen de la dépendance. Ce qui “devrait” (mais rien n’est vraiment certain) faire exploser le marché des solutions de maintien domicile et des établissements pour personnes âgées.

En effet, les Baby-boomers les plus âgés, ont à l’heure actuelle 73 ans et l’âge moyen de la dépendance est de plus de 83 ans. (Il est fort à parier que l’âge moyen la dépendance ne progresse plus beaucoup puisque l’espérance de vie et l’espérance de vie en bonne santé ont tendance à se stabiliser voir décroître en France).

Alors, rentrons dans le vif du sujet et de mon titre qui laisse comprendre que la Silver économie prendra fin en 2025.

Bien sûr, j’aurais dû préciser – mais le teasing n’aurait pas été là – que je ne parlais que d’une partie, mais d’une partie importante, des produits et des services de la Silver économie.

Prenons un exemple : les outils informatiques de types ordinateurs ou tablettes tactiles spécialement conçus pour les Seniors, répondent aux besoins de la génération des personnes âgées actuelles. En effet, ces outils sont conçus pour des personnes qui n’ont pas utilisé, auparavant, l’informatique et qui veulent s’y mettre.

De leur côté, les jeunes Seniors que sont les Baby-boomers, sont habitués à ces outils et en vieillissant, ils ne vont pas brusquement changer leurs habitudes et utiliser ces outils adaptés.

Au contraire, ils utiliseront et ils continueront d’utiliser les outils informatiques qu’ils utilisent à l’heure actuelle (qui auront évolué).

D’ailleurs, l’acteur de téléphones mobiles spécialement conçus pour les Seniors, Emporia, semble percevoir une légère brise qui annonce l’arrivée du “boulet” qui pourrait totalement chambouler son secteur d’activité.

Que vient de proposer Emporia ?

Emporia, qui conçoit des téléphones simplifiés pour Seniors, les a tout d’abord, au fur et mesure des années, rendu beaucoup plus design, pour attirer les jeunes Seniors. Et, depuis quelques mois, Emporia propose, en plus, une application qui peut être installée sur l’ensemble des téléphones Android pour simplifier leur interface.

Ce changement est très important à mon sens. Si l’entreprise, historiquement spécialisée, sur le marché des Seniors avec des produits spécifiques pour les Seniors lance un outil disruptif par rapport à son métier de façon “déghettoïser” son offre.

Et, c’est ce que je dis depuis plusieurs années.

Les produits qui sont spécifiquement dédiés aux Seniors et “calés” sur des usages générationnels des personnes âgées vont progressivement s’éteindre en raison de la demande qui va disparaître.

Bien entendu, il restera des reliquats, peut-être probablement proposés, par des PME et des TPE. Mais, le marché en tant que tel, de ces produits va disparaître.

Il restera également la grande partie du marché des produits basés sur les effets d’âge, marché qui va croître presque en rapport avec la démographie.

D’où mon titre “2025 : la fin de la Silver économie”, où devrais-je dire “la fin de CETTE Silver économie”.

Lorsque vous y regardez de plus près, il y a beaucoup de projets, beaucoup d’activités et d’entrepreneurs, donc même certains gagnent même des prix à l’heure actuelle, qui sont sur des produits générationnels basés sur des usages des générations les plus âgées et qui seront évités par les générations plus jeunes… du mauvais côté de la barrière à moyen terme en quelque sorte.

Cela concerne certaines technologies pour les Seniors, mais aussi une partie des produits d’aménagement du domicile ou encore une partie des services à la personne.

Bien entendu, de l’autre côté de la barrière, des acteurs devraient connaître une hausse également soutenue après 2025.

Je dis “devraient”, car il y a des signaux faibles qui pourraient complètement et totalement renverser les marchés de la Silver économie et rebattre les cartes.

Prenons un exemple : les Ehpad

Le marché des Ehpad est quasi-stable en croissance depuis pratiquement 6 ans et le sera encore pendant 6 ans pour une raison simple de démographie : le nombre de personnes âgées de plus de 80 ans est quasi stable pendant cette période.

Ce n’est qu’après de 2022 voir 2024, que notre pays et l’Europe de l’Ouest plus généralement, va connaître une très forte hausse du nombre de personnes de 80 ans et plus.

Ainsi, on entend souvent des chiffres très élevés du nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de personnes dépendantes, à horizon 2030 voir 2040.

Or, ces projections ne sont pas certaines.

Je me souviens d’un petit-déjeuner, il y a environ 6 à 7 ans, lors duquel, la célèbre Françoise Forette expliquait que si un médicament, pour stabiliser la maladie d’Alzheimer, était trouvé, il y aurait 30 % des Ehpad en trop.

Ce chiffre m’avait paru énorme. Mais, personne, lors de ce petit déjeuner, ne s’en était ému.

Alors, je me souviens qu’avec mon ami économiste, nous avions recalculé ce chiffre et établi des projections sur le marché des Ehpad.

Et, une autre conclusion était la suivante : si un médicament qui “stabilise” Alzheimer, arrive sur le marché, il y aurait bien sûr le temps son développement, ensuite une période que nous avions appelée “une zone grise” : cette hypothétique médicament aurait pour effet de stabiliser les personnes dans leur niveau d’Alzheimer là où elles en seraient.

Après plusieurs années, la quasi-totalité ou la plus grande majorité des personnes âgées, si le médicament est efficace, pourraient être stabilisées dans un état très précoce de la maladie d’Alzheimer et pourraient vivre ou espérer vivre le plus normalement possible.

Pour asseoir notre conclusion, je me souviens d’avoir appelé le dirigeant d’un groupe d’Ehpad pour lui soumettre cette hypothèse.

Il m’avait expliqué qu’effectivement, il avait pensé à ce scénario et qu’il arriverait vraisemblablement, mais, selon lui, dans un délai plus lointain que celui de nos conclusions.

Ensuite, il m’avait expliqué que de toute façon, d’autres maladies pourraient apparaître et en quelque sorte, prendre le relais d’Alzheimer, pour que l’offre des Ehpad ne soit pas surdimensionnée.

Avec cette histoire, je voulais montrer, dans cette chronique, que des facteurs de rupture existent sur la Silver économie et que certains secteurs d’activité sont soumis à ces facteurs.

Bien sûr, tout ceci “hypothèses”.

Sauf, la part de la Silver économie dont je parlais plus haut dans ma chronique, concernant les produits et les services spécialement conçus en fonction des usages chez les personnes âgées. Là, c’est une question de pure démographie et de valeurs des générations existantes.

Il s’agit d’être du bon côté de la barrière, du côté où la Silver économie sera à la hausse après 2025.